Les communiqués

L’expédition Cape to Cape change de continent et prend la direction du Moyen Orient

L’expédition Cape to Cape a pris une nouvelle dimension lors de l’étape d’Istanbul. Du cap Nord, étaient partis quatre Kerax et deux Sherpa. Dans la capitale turque, deux Kerax et quatre Sherpa supplémentaires les ont rejoints. C’est donc à la charnière de l’Europe et l’Asie que les deux convois se sont retrouvés pour entamer la partie méridionale du parcours. Point de jonction, l’étape d’Istanbul fut aussi un moment fort sur le plan commercial.

Bien qu’immobilisée à Istanbul pour quatre jours, l’expédition Cape to Cape demeure plus que jamais mobilisée.
Ce fut un véritable travail d’orchestration que de synchroniser les deux cortèges pour une arrivée à 24 heures près. Pourquoi deux convois ? Pour que les deux Kerax transportant le matériel des bivouacs et les quatre Sherpas des journalistes accompagnateurs puissent rejoindre le premier corps de l’expédition (partie du cap Nord). Une fois réunis chez un des deux distributeurs Renault Trucks de l’agglomération d’Istanbul, les véhicules ont fait l’objet d’ultimes vérification et préparation : vidange de l’huile moteur pour un lubrifiant plus adapté aux hautes températures des déserts, montage des systèmes sur les Kerax pour le gonflage et dégonflage des pneus en roulant, échange des cartouches filtrantes (huile, air, gazole) et améliorations diverses (resserrage des fixations des caisses amovibles, remplacement de projecteurs longue portée). Cette pause est également mise à profit pour réorganiser le rangement dans les véhicules et y stocker tout le nécessaire des bivouacs à venir.

Pour les organisateurs, Istanbul est également un moment fort en termes de communication. Lors de cette étape commerciale, les véhicules font l’objet d’une présentation dynamique à la presse et aux clients. C’est sur un site à une vingtaine de kilomètres d’Istanbul que les Renault Kerax et Sherpa ont pu démontrer leurs qualités de motricité. La pluie a rendu le terrain boueux ce qui a renforcé l’intérêt de la prestation. Valérie, une des pilotes de l’expédition, qui effectuait là son baptême de conduite « off-road » dans la boue, a fait preuve d’une grande maîtrise.

Dès ce vendredi, la caravane s’engage vers le centre de la Turquie où les conditions météorologiques pourraient bien réserver des surprises.

Télécharger les photos (5)