Les communiqués

Améliorer la livraison de marchandises en ville : Renault Trucks, partenaire du projet Freilot

Constructeur de camions responsable, Renault Trucks a toujours cherché à diminuer les nuisances que les véhicules pouvaient provoquer. Outre les solutions concrètes qu’il propose à ses clients pour réduire la consommation (Optifuel Solutions) et le développement de solutions alternatives au gazole (Clean Tech), le constructeur est au cœur de la réflexion et de la recherche sur la place du transport routier de marchandises. Notamment pour desservir les agglomérations urbaines (avec le Pôle de compétitivité Lyon Urban Truck & Bus LUTB). Aujourd’hui, il est engagé dans le projet européen FREILOT, dont l’objectif est de démontrer que l’intégration de technologies dans les camions peut améliorer l’efficacité de la livraison en ville tout en réduisant fortement ses nuisances. D’une durée de trois ans, FREILOT (urban FReight Energy efficiency pILOT – Démonstrateur pilote de livraison urbaine efficace en énergie) réunit 21 partenaires, publics et privés, et s’appuie sur une flotte expérimentale de 140 véhicules  dans quatre villes européennes : Bilbao (Espagne), Cracovie (Pologne), Helmond (Pays-Bas) et Lyon (France).

Si Renault Trucks a toujours défendu et défendra toujours le transport routier de marchandises et les professionnels qui y contribuent, il n’en demeure pas moins un constructeur responsable, cherchant à diminuer les nuisances que les véhicules peuvent susciter. Loin du mirage d’une société sans camion, et pour faire face à l'urbanisation croissante, il propose de combiner trois principes essentiels : la massification des charges (mieux vaut un camion plus gros que douze petits), la combinaison des énergies (Diesel ou énergies alternatives en fonction des usages du véhicule) et l’échange d’informations entre camions et infrastructures pour optimiser les missions logistiques.
Le projet FREILOT, mené avec le soutien de l’Union européenne dans quatre villes d’Europe, s’inscrit parfaitement dans cette réflexion. Il a pour objectif de démontrer concrètement que l’intégration de technologies dans les camions est une réalité et permettra d’améliorer l’efficacité de la livraison en ville et en périphérie urbaine tout en réduisant l’encombrement et en améliorant la sécurité. Il réunit environ 140 camions et s’articule autour de trois aspects clefs qui jouent un rôle dans la distribution urbaine et sur lesquels chacun des partenaires apporte son expertise et propose ses solutions.
 
Des outils pour le chauffeur
En matière de véhicule, le projet FREILOT mobilise des camions équipés d’outils techniques permettant de réduire la consommation. Il s‘agit, par exemple, d’un limiteur de vitesse et d’accélération qui contrôle automatiquement la vitesse et l’accélération maximale du camion  dans des zones prédéfinies. De plus, le chauffeur dispose d’un support de conduite économique : un boîtier placé sur le tableau de bord lui donne des informations et des conseils en temps réel pour moins consommer. Ces informations sont issues des fondamentaux enseignés par Renault Trucks lors des formations à la conduite rationnelle comme Optifuel Training. Celle-ci incite à conduire de la manière la plus souple possible afin de réduire fortement la consommation, le stress et, par conséquent, d’accroître la sécurité.

Des carrefours « interactifs »
Côté infrastructures, quatre villes européennes sont partenaires du projet : Bilbao (Espagne), Cracovie (Pologne), Helmond (Pays-Bas), et Lyon (France, à travers le Grand Lyon et la Ville de Lyon). Les trois dernières se sont engagées à mettre en place, sur certains axes avec forte pénétration de camions, une adaptation des feux de circulation pour réduire le nombre d’arrêts de véhicules. Le fait d’éviter d’accélérer lors d’un démarrage réduit fortement la consommation ainsi que les émissions (CO2, oxydes d’azote et particules, bruit). Cela peut prendre différentes formes. À Lyon par exemple, un premier carrefour en zone périurbaine détecte les camions équipés des dispositifs FREILOT lorsqu’ils approchent. Il anticipe le passage au feu vert pour leur faciliter la route. Plus au centre de la ville, sur l’avenue Jean-Jaurès, les feux tricolores de l’onde verte ont été reprogrammés pour prendre en compte le temps de la mise en mouvement des poids-lourds et éviter leur arrêt forcé. Des simulations montrent que cette manipulation est favorable à la circulation en général.

Des aires de livraison gérées électroniquement
Enfin, le projet prévoit également, à Lyon et à Bilbao, la mise en place d’un système de gestion électronique des aires de livraison. Pour pouvoir livrer son chargement, un camion devra disposer d’un emplacement réservé au préalable. La réservation peut être effectuée à l’avance et devenir ainsi partie intégrante de la planification des livraisons.
Débuté en février 2009, le projet FREILOT (urban FReight Energy efficiency pILOT) entre en phase d’expérimentation. Elle débutera par une phase de collecte des données de référence. Cette période permet d’établir un échantillon de données qui constitueront la base de référence pour évaluer l’effet de la mise en œuvre des dispositifs FREILOT.  Ces derniers ont été mis en place et sont opérationnels en mars 2011 jusqu’à la fin du projet prévue en mars 2012. Soutenu par l’Union européenne, le projet rassemble vingt-et-un partenaires à la fois publics (municipalités, communautés urbaines, centres de recherche) et privés (constructeurs, transporteurs ou encore fournisseurs de technologie) dans un effort commun pour améliorer la livraison en ville.

Grâce à FREILOT, Renault Trucks poursuit ses développements de solutions de transport adaptées à la logistique urbaine, engagés avec l’appui du pôle LUTB, dans la lignée des projets FIDEUS (véhicule urbain) et VIF2 (véhicule connecté aux infrastructures) notamment.

Principaux partenaires du projet

  • Le Grand Lyon
  • Renault Trucks
  • Interface Transport
  • Ville de Lyon
  • Lyon Urban Truck and Bus
  • Laboratoire d'économie des transports (LET)

>>> www.freilot.eu

 

Télécharger les photos (6)