Les communiqués

Sécurité routière, respect de l’environnement et mobilité : Renault Trucks innove au Carrefour du Prédit

Le Carrefour du Prédit, programme national de recherche, d’expérimentation et d’innovation dans les transports terrestres spécialisé pour sa troisième édition dans le transport de marchandises, se déroule du 5 au 7 mai 2008 au Palais des Congrès de Paris. Il est l’occasion pour Renault Trucks de présenter le résultat de ses recherches dans les domaines de la sécurité routière, du respect de l’environnement et de la mobilité.

Renault Trucks, l’un des principaux constructeurs européen de véhicules industriels, déploie d’importants efforts pour concevoir des produits toujours plus productifs, mais aussi plus sûrs et plus respectueux de l’environnement. Renault Trucks participe ainsi au Prédit, le programme national de recherche, d’expérimentation et d’innovation lancé par les ministères de la recherche, des transports, de l’environnement et de l’industrie. Sa troisième édition, qui a débuté en 2002, est orientée autour des questions environnementales et énergétiques, du transport de marchandises et de la sécurité routière.

Pour Renault Trucks, ces questions sont d’autant plus prioritaires que la route, qui représente   80 % du transport de marchandises en France, reste la seule alternative pour parcourir les derniers kilomètres. Dans le cadre du Prédit, la contribution de Renault Trucks à l’évolution du transport de marchandises, en particulier en milieu urbain, passe par 8 projets de recherche. L’objectif : développer le camion du futur qui réponde efficacement aux demandes de transport de marchandises tout en préservant les attentes sociétales en matière de développement durable, de maîtrise de l’énergie, de congestion et de sécurité.

Par exemple, le programme FUN, pour Full aUthority eNgine, consiste à développer un moteur propre et économe dans l’optique des normes d’émissions post Euro 5. Les ingénieurs de Renault Trucks ont ainsi exploré les mécanismes de la combustion avec l’injection haute pression et le contrôle de remplissage du moteur par une commande de soupape variables (sans arbre à cames) : au final, un gain de 1% en consommation est constaté et les particules sont réduites de 40 à 95 % selon le mode de combustion.

Toujours dans le domaine des moteurs moins polluants, quatre autres projets sont présentés par Renault Trucks  :

• MOGAVI qui a abouti au développement d’un nouveau concept de fonctionnement de moteur au gaz naturel pour tous types de véhicules industriels. Testé dans un premier temps sur 170 bus en circulation à travers l’Europe, plus de 7 millions de km ont déjà été parcourus. Les niveaux d’émissions de particules sont inférieurs à 0,006g/kWh.
 
• TOM (Two-Mode Engine), un moteur avec un double mode de combustion selon la charge du véhicule qui réduit sensiblement les émissions de NOx,

• VITEL, un avant-projet de moteur hybride à allumage commandé pour réduire les émissions gazeuses et sonores du véhicule.

• Clean exhaust, pour la combinaison des systèmes de dépollution SCR (Selective Catalyst Reduction) mis en place pour le passage aux normes Euro 4 et d’un filtre à particules. Deux véhicules Renault Trucks ont été adaptés et sont actuellement en test en Suisse.

Le projet LUT, pour Low noise Urban Truck (camion silencieux à usage urbain), permet quant à lui de réduire les nuisances sonores liées à son fonctionnement dans un environnement urbain. Le démonstrateur développé a permis de valider des résultats encourageants : avec 3dB(A) en moins, obtenus par l’encapsulage du bloc moteur, une assistance à la conduite silencieuse et des pneumatiques Michelin à sculpture innovante, le véhicule est deux fois moins bruyant qu’un véhicule classique. Les travaux menés dans le cadre de ce projet ont également été repris dans le cadre du projet européen FIDEUS qui a permis de tester le démonstrateur dans des conditions réelles d’exploitation par des opérateurs de transport.

L’optimisation du coût de transport, l’amélioration de la sécurité, la réduction de la pollution et des encombrements sont les objectifs du programme VIF (Véhicule Interactif du Futur). Les moyens pour y parvenir comprennent la mise en réseau des données relatives au véhicule et aux infrastructures, de trafic et de météo, des distances et vitesses des autres véhicules. Le système VIF composé d’un démonstrateur opérationnel, développé sur la base d’un Premium Route, et d’une tour de contrôle, a permis de tester l’efficacité d’une assistance à distance pour le respect de limitations de vitesse, de l’inter-distance entre les véhicules obligatoires sur certains équipements spécifiques (tunnels, ponts…). Avec ce système, le transport routier de marchandises est géré de manière sûre et efficace même dans les zones les plus sensibles.

Du côté de la sécurité routière, Renault Trucks a axé ses travaux de recherche sur la protection des piétons, cyclistes et autres Usagers Vulnérables de la Rue (UVR) avec le projet VIVRE2. L’objectif est de réduire significativement le nombre et la gravité des accidents impliquant des véhicules industriels et des UVR. Après une étude approfondie de l’accidentologie, notamment par la reproduction réelle de situations à risques, Renault Trucks a identifié plusieurs solutions pour assister le conducteur dans la détection de l’UVR et l’aider à réagir et adapter la vitesse de son véhicule. Un prototype est en cours de développement et sera testé sur un simulateur de conduite.

La variété des projets engagés et les résultats obtenus par Renault Trucks démontrent bien l’intérêt de rassembler pouvoirs publics et entreprises privées au sein de programmes tels que le Prédit. L’émergence de solutions de mobilité nouvelles, qui profitent aux utilisateurs de véhicules industriels comme aux citoyens, est favorisé et conforte Renault Trucks dans sa volonté d’innover toujours plus.

Télécharger les photos (2)