Les communiqués

RENAULT TRUCKS SE DOTE DE DEUX NOUVELLES CELLULES D’ESSAIS MOTEURS SUR LE SITE DE LYON

Essentielle dans le monde du camion d’aujourd’hui et encore plus de demain, la recherche et développement est au cœur de la stratégie de Renault Trucks. Pour accroître encore ses moyens de recherche sur la motorisation, le constructeur vient de mettre en service deux nouvelles cellules d’essais moteurs sur son site à Lyon (69). Ces plateformes de simulation permettent de faire progresser différents aspects des véhicules : émissions polluantes, consommation de carburant et d’urée (AdBlue) ou encore l’agrément de conduite. Elles sont utilisées par les bureaux d’étude du groupe pour développer des moteurs à haute performance environnementale.

Soucieux de l’impact environnemental de ses camions, Renault Trucks est depuis de très nombreuses années engagé dans le développement d’un moteur de véhicule industriel à haute performance environnementale. C’est l’objectif du projet FUN (Full aUthority eNgine), réalisé avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes et du Grand Lyon. Ces cellules d’essais contribuent donc à renforcer la recherche dans ce domaine et viennent compléter les vingt plateformes d’essai pour les moteurs du groupe que comptent déjà le site de Lyon.  

Indispensables au processus de conception et d’évolution d’un moteur, les cellules d’essais permettent de vérifier toutes les prestations mesurables de celui-ci avant la mise en circulation du véhicule : cela va de la consommation de carburant ou d’urée (AdBlue) à l’agrément de conduite et le brio global du véhicule en passant par le niveau d’émissions polluantes. Les essais sont réalisés de manière répétée afin de cerner avec précision le comportement du moteur sur un parcours donné en le confrontant à des conditions aussi proches de la réalité que possible, aussi rudes soient-elles. Le banc d’essais recrée ainsi un cycle d’utilisation complet, comportant des demandes de freinage, d’accélération et de vitesse à atteindre, qui sont traduites sous forme de sollicitations pour le moteur. Lors de la simulation, le moteur est piloté par un système informatique. Le reste de la chaîne cinématique et du véhicule sont entièrement virtuels, ce qui permet de simuler, avec des puissances différentes, toutes les gammes de véhicules de Renault Trucks.

La vérification des prestations du véhicule n’est pas le seul objectif des bancs d’essais. Ceux-ci jouent aussi un rôle essentiel dans l’amélioration de la chaîne cinématique et la combinaison entre la boîte de vitesses et le moteur en fonction des usages qu’en aura le client. Ils contribuent également à la simulation de concepts innovants comme l’hybridation électrique, les nouvelles boîtes de vitesses et accessoires moteurs, ou encore les différents programmes d’assistance au chauffeur. Enfin, le passage sur les bancs d’essais moteurs constitue une phase importante dans la simulation des silhouettes de véhicule inédites afin de caractériser les aspects des véhicules de demain.

Avec la mise en service de ces deux nouvelles cellules d’essais, Renault Trucks se donne les moyens d’améliorer encore les performances de ses véhicules et de leurs moteurs tout en étant plus respectueux de l’environnement.

 

 

Télécharger les photos (3)