Les communiqués

Renault Trucks : le handicap au quotidien

Pour que le handicap ne représente plus un frein à l’emploi, Renault Trucks s’engage à donner une chance à tous. Depuis plusieurs années, la marque au losange développe une politique volontariste pour favoriser l’emploi et le développement professionnel des personnes en situation de handicap. Avec Renault Trucks, la semaine du handicap, c’est toute l’année. Renault Trucks n’attend pas la semaine du handicap pour s'en préoccuper et sensibiliser ses salariés sur le lieu de travail.

Au fil des ans, un éventail de mesures a été mis en œuvre par l’entreprise pour simplifier la vie au travail des personnes en situation de handicap. Aides financières et administratives, prévention des risques et aménagements des postes de travail (dans le cadre du processus PARI (Plan d’aménagement des postes et de reclassement interne) initié à l’usine de Blainville pour l’aménagement des postes de travail et le reclassement interne des salariés), accessibilité des locaux, actions d’échanges et de partenariats ou encore formations, Renault Trucks mène une démarche active pour dépasser le handicap.


Le handicap, une préoccupation ancrée.

L’accord d’entreprise Handi’Accord, renouvelé en 2006 pour trois ans, concrétise la mise en place de conditions de travail favorables à l’épanouissement de tout collaborateur et encourage la diversité au sein des équipes de Renault Trucks. Renégocié tous les trois ans, il illustre la qualité de 17 années de travail sur ce sujet avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives. Handi’Accord se traduit par la possibilité d’aides financières et également par la sensibilisation de tous, y compris des responsables hiérarchiques, face aux salariés en situation de handicap.

Ce 6e accord s’élargit également aux mesures en faveur des enfants handicapés des salariés de Renault Trucks (aide au logement, bourses universitaires, voiture aménagée…).

Une démarche active en matière de recrutement

Le handicap visible ne concerne qu’une minorité des personnes handicapées (5 à 10 %). Ainsi la phase de recrutement est un moment où la personne handicapée peut souffrir de discrimination inconsciente de la part du recruteur. Comme un CV de personne en situation de handicap ne s’analyse pas comme un CV ordinaire, les recruteurs de Renault Trucks ont tous bénéficié de formations spécifiques. Par ailleurs, lors d’un entretien d’embauche, une personne souffrant de handicap ne tient pas à mettre en avant sa situation. Là encore, les recruteurs de Renault Trucks expliquent  les nombreux dispositifs de la politique de l’entreprise vis-à-vis du handicap au cours de l’entretien, que leur interlocuteur soit concerné ou non par cette problématique.

Plus généralement la philosophie de Renault Trucks en matière de recrutement des personnes handicapées se résume comme suit : le poste d’une personne handicapée se construit avec elle, selon son profil et ses capacités. Ses compétences priment. En aucun cas, le poste ne définit le profil.

Une démarche active en matière de maintien dans l’emploi

Renault Trucks déploie une politique déterminée et exemplaire. En 2007, le taux d’emplois directs représente un total de 515 personnes dont 12 nouvelles embauches (soit un nombre de recrutement doublé par rapport à 2006).

Chaque établissement organise un plan d’aménagement des postes. Par exemple, depuis 2001, l’usine Renault Trucks de Blainville (Calvados) se concentre sur l’amélioration de l’ergonomie et de l’environnement de travail.

Le processus PARI qui représente un investissement initial de 800 000 € a ainsi permis d’améliorer les conditions de travail en usine.

L’objectif du projet est double :

  • Trouver des solutions matérielles ou organisationnelles pour permettre aux personnes soumises à des restrictions médicales de continuer de travailler dans de bonnes conditions ;
  • Réduire la pénibilité des postes considérés comme difficiles et diminuer ainsi le risque d'apparition de maladies professionnelles.

Dans un premier temps, une cartographie des 800 postes de travail de l’usine a été effectuée pour mesurer la pénibilité des postes. Chaque poste de travail est désormais affecté d’un code couleur (du vert au marron) : l’objectif étant d’atteindre un maximum de postes verts. Le système mis en place est animé par des commissions de progrès qui réunissent chaque mois dans chaque secteur de l’usine les services de santé et des méthodes pour assurer le suivi de l’évolution des postes.

Le travail s’est très largement concentré sur la réduction des charges physiques, le réaménagement des postes de travail pour réduire le risque de troubles musculo-squelettiques (TMS), et la recherche de solutions plus intelligentes et optimisées. À titre d’exemple, la ligne tôlerie a été entièrement réaménagée par l’installation de moyens de manutention de type QuickLift pour faciliter le déplacement des faces latérales des cabines : pour un investissement total de 28 000 €, les ouvriers peuvent désormais manipuler seuls leurs pièces sans effort alors qu’auparavant, ils devaient supporter à deux une charge de 30 kg par pièce.

Renault Trucks dispose également d’un budget spécifique permettant à l’entreprise de contribuer aux dépenses financières des salariés connaissant le handicap. Deux postes de dépenses sont principalement aidés :

  • Aménagement du logement : réaménagement de la salle de bain d’un salarié dont les 2 enfants sont handicapés, mise en place d’ascenseur,…
  • Aménagement du véhicule : boite automatique…

Renault Trucks cultive une relation forte et ancienne avec le secteur protégé. A ce jour, le constructeur signé des conventions avec une quinzaine d’Etablissements et services d’aide par le travail (ESAT). Plus encore, il s’attache à favoriser l’insertion en milieu ordinaire : grâce à  trois conventions de mise à disposition sur site, plusieurs salariés sont détachés chez Renault Trucks.

Au-delà de la politique d’insertion et de maintien dans l’emploi de Renault Trucks, diverses actions de sensibilisation et de communication ont été mises en place :

  • Des séminaires Handi’Accord ont été organisés pour sensibiliser les responsables hiérarchiques au sujet du handicap, impulser les recrutements et partager les bonnes pratiques.
  • Une page d’informations a été créée sur le site web de Renault Trucks pour valoriser la politique Handi’Accord.
  • Des visites d’Etablissements et services d’aide par le travail (ESAT) et d’entreprises adaptées sont réalisées chaque année afin de favoriser l’insertion professionnelle et de sensibiliser les managers.
  • La participation aux Handi’Days (échanges sportifs d’enfants handicapés et valides) et l’offre de cadeaux (places de foot...) à des associations sportives.
  • La participation financière auprès de l’association lyonnaise "Jumbo vers les dunes" a permis à de jeunes handicapés de 6 à 25 ans de vivre une belle aventure humaine en side-cars. En 2007 : de Lyon à Tataouine (Tunisie). En 2008 : de Lyon à Eschbach (Alsace). Un enfant handicapé dont la maman est salariée chez Renault Trucks a pu participer à cette action. Cette expérience lui a permis de voyager, vivre une situation exceptionnelle, apprendre à dépasser son handicap.

Parce que les actions concernant le handicap doivent être poursuivies, Renault Trucks renforce son engagement et travaille en collaboration avec différents organismes ou cabinets conseil spécialisés dans le recrutement des personnes en situation de handicap