Les communiqués

Expédition Cape To Cape, déjà deux mois d’aventure et 14 000 km : bilan à mi-parcours

Rejoindre le Cap de Bonne Espérance depuis le Cap Nord, telle est l’ambition de l’expédition Cape to Cape. Partie le 1er mars dernier de Norvège, elle s’achèvera le 8 juillet en Afrique du Sud. Au total, six Renault Kerax et six Sherpa auront affronté les 30 000 km reliant les deux caps des conditions climatiques extrêmes : du grand froid à la chaleur la plus harassante ! Et que dire des véhicules qui affronteront des pistes hostiles ! À mi parcours le bilan de l’expédition est positif. Retour sur deux mois d’aventure.

Humaine, l’expédition Cape to Cape est également une aventure commerciale. Renault Trucks a fait le choix de partir à la rencontre de ses clients pour promouvoir la qualité et la robustesse de ses camions. Au total 12 événements commerciaux auront eu lieu au cours de cette première partie, réunissant 1500 clients : un réel succès ! C’est à Saint-Pétersbourg qu’a pris place l’événement le plus important avec 500 clients. À cette occasion, TranKo (un des leaders du marché du transport national de porte-containers en Russie) a confirmé la commande à Renault Trucks de 70 Premium Route qui seront livrés au premier semestre 2009. Mais ce n’est là qu’un exemple.
Côté technologie, l’aventure Cape to Cape est également l’occasion de démontrer, en conditions réelles et parfois difficiles, la fiabilité des technologies Renault Trucks. Notamment celle du SCR (Selective Catalytic Reduction). Cette solution de post-traitement des gaz d’échappement choisie par Renault Trucks a été soumise à rude épreuve sur les 14 000 premiers kilomètres. À mi parcours, les résultats sont bons puisque aucun problème n’est à déplorer. Quant aux camions, ils ont passé le test avec succès. Seules quelques menues réparations ont été effectuées, suite à des erreurs de conduite.
Reste désormais l’Afrique de l’Ouest à traverser. Nul doute que les difficultés techniques que rencontreront les pilotes gagneront en intensité.

Ils ont vécu Cape to Cape…

Marc, démonstrateur Renault Trucks Defense (Versailles)
Le Sherpa 2 est un peu le protégé de Marc. Il reconnaît que «  la découverte de la Scandinavie et de la Russie, a été quelque chose d’exceptionnel » qu’il n’aurait « jamais pu faire en dehors du contexte de Cape to Cape. » D’autant qu’il a pu y « découvrir des gens intéressants sur le plan humain mais aussi professionnel ».


Valérie, département Essais 3P (Saint-Priest)
« Cape to Cape c’est une vraie chance. L’étape entre Kiev et Aqaba a été très variée, des plaines d’Ukraine au désert en passant par les montagnes » explique Valérie qui assure le management qualité du département essais et la liaison entre ce département et le contrôle de gestion. Le départ a été plutôt facile à envisager : « J’ai un mari qui assure le quotidien avec les enfants, les tâches ménagères ».

Kàroly, Direction services techniques et garantie (Renault Trucks Hongrie)
Kàroly a beaucoup voyagé dans sa vie, il en a hérité un don certain pour les langues étrangères. Outre le Hongrois, sa langue maternelle, il parle français, anglais, turc et arabe. Des connaissances appréciées sur Cape to Cape. « Quand j’ai appris que ma candidature était retenue, j’ai vraiment été très heureux. Grâce à ma famille et à mes collègues de travail, cela est devenu une réalité. » Quid de son expérience en Sherpa sur les pistes turques ? « J’avais une expérience en moto-cross et sa conduite est vraiment facile même en montagne. Avec le Kerax, du fait du gabarit et des masses en jeu, la conduite est un vrai travail. »


Frederic, électricien retoucheur (Bourg-en-Bresse)
Pour Frédéric, surnommé « Djus » sur le site de Bourg,  Cape to Cape est « comme un rêve dont je n’ai pas envie de me réveiller ». Il faut dire que fêter son 26e anniversaire dans le désert du Wadi Rum en Jordanie est quelque chose d’extraordinaire. Ses connaissances en mécanique poids-lourd et en électricité ont été exploitées lors des étapes, d’où de nombreuses « heures sup’ ». Mais comme c’est un vrai passionné de mécanique (à ses heures perdues il fait de la moto, du snowboard et restaure des automobiles) ce n’était pas de nature à lui faire peur. Et sa bonne humeur lui a valu une grande popularité dans l’équipe. Même dans les galères il garde son flegme, quitte à prendre sur lui : « Le parcours entre Bursa et Istanbul en Turquie fut vraiment long et stressant à cause du trafic ; ce fut vraiment le jour le plus long ! ». Mais il a aussi d’autres souvenirs plus agréables de Cape to Cape : « Le dernier bivouac en Jordanie, était vraiment magique. Lorsque l’on roule à plusieurs véhicules de front dans le désert, on se croirait dans un décor de cinéma ! »


Sébastien, mécanicien (Renault Trucks Grand Lyon)
Sébastien est entré chez Renault Trucks en septembre 2004 et travaille depuis lors comme mécanicien à la filiale Renault Trucks de Lyon-Corbas. Son expérience en atelier et comme dépanneur chez Renault Trucks 24 a déjà été mise à profit pour certaines interventions bénignes. L’expédition Cape to Cape compte elle des surprises ? « Oui, notamment le fait de découvrir la conduite en Kerax, je ne pensais pas que l’on en ferait autant ».
Patrice, Essais véhicules, synthèse client (Saint-Priest)
« Mon travail c’est d’être à la place du client et de valider les prestations du véhicule dans son ensemble » explique Patrice Charoud. Pour lui, Cape to Cape a un double intérêt. « J’étais intéressé à la fois par l’aventure et la découverte de pays étrangers. Mais aussi parce que c’était l’opportunité de rouler en Kerax dans diverses situations. C’est très complémentaire des essais que l’on peut faire en interne. » En outre, Patrice connaît le monde arabe puisqu’il a connu l’époque de la Sonacome à Rouiba en Algérie « une époque très riche sur les plans professionnels et humains. Une intensité que je retrouve trente ans après avec Cape to Cape. »

Télécharger les photos (26)