Les communiqués

Décès de Monsieur Paul Berliet

Paul Berliet est né le 5 octobre 1918, avant-dernier enfant d’une famille lyonnaise dont le père, Marius Berliet, avait déjà mis son empreinte sur l’industrie automobile depuis la fin du XIXème siècle.

Après des études secondaires à Lyon et une phase d’apprentissage maison, Paul Berliet entre en 1936 comme ouvrier dans l’entreprise de son père, les Automobiles Marius Berliet, d’abord à Monplaisir, puis à Vénissieux. Il fait ensuite son service militaire pendant deux ans à Chamonix à l’Ecole de Haute Montagne.

En 1940, il est chef de l’atelier Fonderie et deviendra ensuite Directeur Général des Fabrications. En 1949, à la mort de son père, il est confirmé comme chef de famille. C’est à cette date que l’Etat Français restitue l’entreprise à la famille Berliet.

En 1954, il devient Directeur Général Adjoint et Président Directeur général en 1962 jusqu’à l’entrée de l’entreprise dans le groupe Renault avec la création en 1978 de Renault Véhicules Industriels. Après avoir occupé un poste de Conseiller, il se retire.

Durant toute son activité chez Berliet, il aimait à le rappeler, il s’efforça de mettre en avant la formation des personnels, les études et la recherche, ainsi que l’industrialisation de pays en voie de développement.

De 7000 salariés en 1950, l’entreprise Berliet en comptait plus de 25000 en 1978.

Dans cette période, sous son impulsion et avec son concours, Berliet mena de grandes expéditions au Tchad et au Ténéré au début des années 60. Il crée des usines au Maroc, en Algérie. Ce sont les années où Paul BERLIET est l’interlocuteur de chefs d’Etats pour des contrats inédits (Cuba, Chine) et où il établit des succursales à l'étranger. Sa marque de fabrique : la richesse de la relation humaine, le respect du partenaire, le contact sur le terrain.

Expansion à l’étranger, mais aussi en France : il crée l’usine de Bourg-en-Bresse en 1964, l’usine des Ponts à Saint Priest en 1970, ainsi que l’usine de boîtes de vitesses à Andrézieux-Bouthéon.

Durant ses années à la tête de l’entreprise Berliet, de nombreuses réalisations techniques ont vu le jour, du gigantesque camion T100 spécialisé dans les chantiers sahariens d’exploitation pétrolière au Stradair à suspension pneumatique à hauteur variable, ou encore à l’utilisation de l’injection directe et de la turbocompression à air refroidi. Son sens du développement technique bénéficiait également au transport des personnes avec la division Cars et Bus de l’entreprise.

Paul Berliet crée la Fondation des Automobiles Berliet (Fondation Berliet) en  janvier 1982, en assure le développement et le rayonnement en qualité de Président jusqu’en 2009, date à laquelle il cède la fonction, en restant Président fondateur.

Cette Fondation a le double objectif de la sauvegarde de la mémoire de l’automobile de la région lyonnaise et celle de l’histoire du camion français. Elle met à disposition un nombre impressionnant de documents de qualité et de véhicules restaurés pour « permettre de comprendre le présent à travers le passé et de mieux imaginer l’avenir ».

L’entreprise Renault Trucks garde le souvenir d’un homme qui se mettait à la portée de tous,  d’une grande connaissance de l’industrie automobile, d’une maîtrise orale parfaite alliée à une mémoire surprenante, ainsi que d’une modestie et d’une amabilité exemplaires. C’est une figure que tous respectaient.

Télécharger les photos (1)