Les communiqués

Un projet d’optimisation des flux à l'usine Renault Trucks de Bourg-en-bresse

L’usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse (Ain) a accueilli mercredi 21 mars la signature des conventions avec l’Etat, la Région et le Département pour le lancement du projet collaboratif OptiFlux+ qui réunit six partenaires autour de Renault Trucks.

Philippe Galli, Préfet de l’Ain, Jean-François Debat, vice-président du Conseil régional de Rhône-Alpes et Maire de Bourg-en-Bresse, Rachel Mazuir président du Conseil général de l’Ain, ont signé mercredi 21 mars avec Olivier Vidal de la Blache, directeur de Global Trucks Operation EMEA au sein du Groupe Volvo, ainsi que les partenaires industriels et académiques du projet Optiflux+, en présence de Mickael Bratt, Executive Vice-president du Groupe Volvo, les conventions pour permettre le lancement du projet. Ce projet collaboratif a été labellisé par les pôles de Compétitivité Viameca et Plastipolis et retenu dans le cadre du 12e appel à candidature du Fonds unique interministériel (FUI).

OptiFlux+ a pour objectif l’optimisation, par des concepts innovants, des flux physiques et d’informations entre les fournisseurs et le donneur d’ordre Renault Trucks, en garantissant des conditions de sécurité et d’ergonomie aux postes de travail et la qualité des produits. Il réunit autour de Renault Trucks six partenaires : les entreprises Mecacorp (fourniture d’équipements d’habitacle et de carrosserie), Piroux Industrie (travail et traitement des métaux) et 2MCP (conception et intégration de chariots), ainsi que l’Institut national polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), l’Institut français de mécanique avancée (IFMA) et l’Ecole nationale d’ingénieurs de Saint-Etienne ENISE. « Devant la complexité et la technicité des flux industriels, l’intelligence mise en commun dans cette forte collaboration entre industriels et universitaires permettra à nos différentes usines de gagner en performance pour la pérennité de nos entreprises » précise Olivier Vidal de la Blache.

Le projet, d’une durée de quatre ans, est doté d’un montant total de 5,7 millions d’euros, subventionné à hauteur de 2,2 millions d’euros notamment par l’Etat, le Conseil Régional Rhône-Alpes, et le Conseil général de l’Ain. Chacun des financeurs a salué la richesse de ce projet collaboratif qui, pour Rachel Mazuir, témoigne « du dynamisme des industriels du département, de loin le premier de la région en volume d’export par habitant ».

Jean-François Debat a souligné quant à lui l’importance de l’innovation des produits face à une concurrence mondiale féroce et des process pour garantir la performance industrielle tout en humanisant les postes de travail. Il témoigne une fois de plus son soutien à l’usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse « poumon dans son bassin de vie ». « La crise économique nous a appris à nous adapter, à nous entre-aider » observe Philippe Galli, « L’Etat et l’industrie se sont regardés de façon différente. Je suis par ailleurs ravi d’aider les industriels et la formation à renforcer leurs synergies.»

 

Légendes :

Photo 1 :  (de gauche à droite) Jean-François Debat, Olivier Vidal de la Blache, Philippe Galli, Rachel Mazuir, M. Aubry, M. Piroux, et M. Marlinge (debout)

Photo 2 : (de gauche à droite) Jean-François Debat, Olivier Vidal de la Blache, Philippe Galli.

 

Télécharger les photos (3)