à la une

Camion et environnement

Les camions contribuent à la mobilité durable des marchandises.
Découvrez par une infographie les progrès continus de l'industrie du camion dans la réduction de l'impact environnemental des véhicules.

Téléchargez l’infographie (.pdf)

CAMION ET ENVIRONNEMENT

Indispensables aux économies modernes et au développement, les camions transportent chaque année en Europe 75 % en volume des marchandises acheminées par voies terrestres, soit l'équivalent de 100 kg par personne et par jour. Souple, rapide et efficace, le camion a néanmoins un impact environnemental que les constructeurs et les exploitants s'emploient à réduire en permanence.


  1. UNE FABRICATION TRÈS PEU POLLUANTE

    La fabrication des camions est essentiellement une activité d'assemblage qui a très peu d'effets néfastes. Un système de management de l'environnement est généralement en place dans des sites de production certifiés Iso 14001, où les déchets sont gérés et recyclés. Une part importante de matériaux recyclés entre dans la composition même du camion.

  2. EXPLOITATION : UNE CONSOMMATION MAÎTRISÉE POUR MOINS DE CO2

    La quasi-totalité de l'impact environnemental du camion est le fait de son exploitation génératrice de gaz polluants et de dioxyde de carbone (CO2).

    Pollution atmosphérique : des abaissements spectaculaires
    En Europe, la lutte contre la pollution de l'air par les camions a été menée avec efficacité par les constructeurs depuis 25 ans au rythme des normes antipollution Euro.

    Normes Euro poids lourds

 

 

 

Norme Mise en service
des véhicules
Euro 0 1er octobre 1990
Euro 1
1er octobre 1993
Euro 2
1er octobre 1996
Euro 3
1er octobre 2001
Euro 4
1er octobre 2006
Euro 5
1er octobre 2009
Euro 6
1er janvier 2014



  1. Entre 1990 et 2014, les camions auront réduit de manière spectaculaire leurs rejets :
    -98% pour les oxydes d'azote (NOx),
    -95% pour les hydrocarbures imbrûlés (HC),
    -89% pour le monoxyde de carbone (CO)
    -97% pour les particules

    Entrée en vigueur en 2014, La norme Euro 6 a imposé de diviser par cinq les rejets d'oxydes d'azote et par six les particules par rapport à la norme Euro 5.

    Effet de serre : la consommation de carburant en baisse continue
    Si la pollution de l'air reste un enjeu, le plus grand défi du camion est de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, en l'occurrence de dioxyde de carbone. Les émissions de CO2 sont en effet directement liées à la consommation en carburant des moteurs Diesel. En France, quand un camion brûle 1 litre de gazole, il émet 3,07 kg de CO2. (1)

    Tout en améliorant constamment la productivité du camion, les constructeurs l'ont rendu toujours plus sobre. C’est ainsi que depuis 1960, la consommation moyenne d'un ensemble routier (tracteur et semi-remorque) a été divisée par 2 alors que leur puissance a pratiquement triplé.

    Ces gains ont pu être réalisés malgré la complexité technique apportée par les normes anti-pollution. Les camions Euro 6 ne consomment pas plus de carburant, voire jusqu'à 5 % de moins selon les constructeurs, que ceux des générations précédentes.

    Les consommations unitaires des véhciules baissent et malgré l'augmentation des distances parcourues, les émissions de CO2 du transport routier de marchandises restent constantes en Europe.

    Carburant et CO2 : des gains supplémentaires sont possibles
    Pour permettre aux transporteurs de réduire encore leur consommation et leurs émissions de CO2, des actions sont possibles au stade de l'exploitation : la configuration et l'équipement des véhicules de manière optimale (chaîne cinématique optimisée, accessoires favorable à l’aérodynamisme, fonctions « intelligentes ») ; la formation des conducteurs à l’éco-conduite ; la mesure, l'analyse de la consommation des camions sur le long terme grâce à des logiciels adaptés ; l'amélioration de la performance tout au long du cycle de vie (réglages et contrôles, paramétrages et optimisation, pièces d’origine, accessoires, eco-lubrifiants, etc.). La combinaison de l'ensemble ces actions peut apporter une réduction de consommation pouvant aller jusqu'à 15 % (2).

    Des solutions alternatives au gazole contre la pollution urbaine
    La lutte contre pollution des transports en milieu urbain passe par un faisceau de solutions. Les motorisations au gaz naturel, électriques (100 % ou hybride Diesel-électrique) ou le biodiesel, mélangé au gazole ou le remplaçant complétement, permettent de transporter avec des émissions de CO2 et de polluants inexistantes ou très réduites.

    Une réduction considérable du bruit
    Il faudrait réunir 32 camions d'aujourd'hui pour obtenir le volume sonore d'un seul véhicule de 1970. Les progrès obtenus sur le moteur Diesel et l'ensemble des organes mécaniques, l'échappement mais aussi le contact entre les pneus et la chaussées ont permis ce résultat. Un camion au gaz naturel est moins bruyant de 2 dB que son équivalent Diesel tandis qu'un camion 100 % électrique est quasiment silencieux (-63 dB).


  2. FIN DE VIE : UNE RECYCLABILITÉ ÉLEVÉE

    Un tracteur routier pèse 7 tonnes en moyenne. Constitué très majoritairement de métaux, il a un taux de recyclabilité très élevé, de l'ordre de 95 % (3).

    Demain

    Les constructeurs de camions disposent des technologies pour abaisser la consommation de carburant des camions d'un peu plus d'1 % par an d'ici à 2025. Ces gains sont à attendre l'optimisation des chaînes de propulsion mais plus encore sur la réduction de la traînée aérodynamique des ensembles routiers.

    Si sur les longues distances les motorisations Diesel domineront encore longtemps, les progrès de l'électro-mobilité, des applications au gaz naturel et des bio-carburants réduiront encore la pollution dans les villes et les zones à forte contrainte environnementale.

(1) Ce facteur d’émission prend en compte les émissions en phase de fonctionnement et celles en phase amont (émissions correspondantes aux activités d’extraction du pétrole, de son raffinage et de la distribution du carburant). Source : Arrêté du 10 avril 2012 pris pour l’application des articles 5, 6 et 8 du décret n° 2011-1336 du 24 octobre 2011 relatif à l’information sur la quantité de dioxyde de carbone émise à l’occasion d’une prestation de transport

(2) http://optifuel.renault-trucks.com/

 

(3) Analyse de cycle de vie d'un tracteur 4x2 Renault Trucks T 460